bénéficiaires

Le projet soutenu est le développement d’une nouvelle technique pour permettre un dépistage précoce du cancer de la prostate et la détection de la maladie résiduelle de ce cancer masculin.

 

Ce projet de recherche est mené au Laboratoire Cellules Circulantes Rares Humaines (LCCRH), laboratoire de recherche en cancérologie de l’Institut Universitaire de Recherche Clinique et du CHU Montpellier dirigé par le Docteur Catherine ALIX-PANABIERES.

 

Le Docteur Catherine ALIX-PANABIERES vient de recevoir deux prix prestigieux : l’International Society of Liquid Biopsy Lifetime Achievement Award en 2021 et le Prix Alexandr Savchuk en 2022 pour sa contribution importante dans le domaine de la biopsie liquide durant ces 23 dernières années.

 

Descriptif du projet de recherche EDIDROP-Prostate

 

Les cellules tumorales circulantes (appelées CTC) sont définies comme les cellules
cancéreuses qui se désolidarisent d’une lésion tumorale solide et pénètrent dans la
circulation sanguine. Les CTC ne sont pas les seuls dérivés tumoraux en circulation, mais ils
contiennent une population de précurseurs métastatiques qui sont d’une importance
primordiale pour la progression de la maladie. Cliniquement, les CTC ont été utilisées pour
stratifier les patients métastatiques atteints de cancers du sein, de la prostate et colorectal et pour surveiller la progression de la maladie.
L’isolement des CTC viables est une technique utilisée depuis plusieurs années.
Le dénombrement des CTC et leur analyse moléculaire peuvent fournir de nouveaux moyens
de surveiller la progression du cancer et de décider du traitement adapté à chaque patient.
La mise au point de cette nouvelle technique permettrait de :
(1) diagnostiquer et surveiller l’apparition d’un cancer,
(2) évaluer l’évolution de la maladie (diagnostic de rechute précoce, plus précoce que les
technologies d’imagerie existantes aujourd’hui), et
(3) prédire l’efficacité des molécules thérapeutiques et la réponse du patient au traitement.
La technologie EPIDROP est un tout nouveau système microfluidique innovant et breveté
qui isole, dans des gouttelettes d’huile, les CTC dans un état viable.
L’objectif principal du projet EPIDROP-Prostate est de développer cette nouvelle technique
pour détecter, séparer, analyser et caractériser les CTC fonctionnelles à la cellule unique
chez des patients ayant un cancer de la prostate métastatique en comparaison avec le
système de référence actuel ‘CellSearch’. Cette nouvelle technique devrait permettre la
détection précoce du cancer de la prostate et la détection de la maladie résiduelle de ce
cancer masculin.
L’avantage est d’affiner les données de progression de la maladie afin de proposer une
meilleure prise en charge du patient et un traitement personnalisé.